Les premières photos de saumons radioactifs ont été découvertes en Colombie-Britannique, au Canada, et ont été désormais rendues officielles. Rendu public par un groupe de chercheurs de l’Université de Victoria, le doigt de la culpabilité est désormais pointé vers Fukushima, une catastrophe ayant contaminé plus d’un tiers des océans du monde et ce n’est que le début !

Le saumon contaminé a été découvert au lac Osoyoos en Colombie-Britannique en 2015, mais signalé pour la première fois qu’en novembre 2016. Il présentait des niveaux faibles, mais détectables, de l’isotope radioactif césium 134, reconnu universellement comme marqueur de la radiation de Fukushima.

Suite en page suivante !
...