En effet, à partir du 1er juillet, si la pastille fait défaut sur votre pare-brise, vous risquez une amende de troisième classe, selon un décret paru au Journal officiel le 5 mai (et repéré par le site spécialisé The Automobilist).

Tous les automobilistes qui n’auront pas collé leur pastille Crit’Air sur leur pare-brise seront verbalisés.

Suite en page suivante !
...