Sans échanger un regard, Sabrina Bonner, 25 ans, et Lionel Barthélémy, 31 ans, sont entrés dans la salle d’audience au premier jour d’un procès sans huis clos.

Après avoir changé plusieurs fois de versions au cours de l’enquête, Lionel Barthélémy avait finalement reconnu avoir violé le fils de sa compagne, lors d’une visite au parloir à la maison d’arrêt de Toul (Meurthe-et-Moselle) en février 2010.

Incarcéré depuis août 2009, l’homme que les experts psychiatriques décrivent comme agressif à tendances schizophrènes, purgeait une peine de trois ans pour des violences sur son ex-compagne.

Suite en page suivante !
...