Effrayé, l'animal rue et donner de coups de sabots si violents, que l'un des coups frappe l'enfant à la tête.

C'est comme si la scène se déroulait au ralenti : Rosanna voit son fils projeté au sol, le crâne fendu. De toute urgence, elle emmène son fils aux urgences à 45 minutes de là et lui parle tout le long du trajet pour ne pas qu'il perde connaissance. À l'hôpital, on fait passer un scanner à l'enfant pour déterminer la gravité de la lésion. Les résultats sont sans appel : le traumatisme crânien est tel que Renzo ne sera plus jamais le même.

Suite en page suivante !
...